Pescatorea

Classification et synonymie

  • Sous-famille : Vandoidea.
  • Tribu : Maxillarieae
  • Sous-tribu : Zygopetalinae
  • Genre : Pescatorea Rchb.f.

La plupart des espèces de Pescatorea a été classée dans les Zygopetalum. Dans "Orchids of Panama", Louis williams et Paul Allen écrivent que la séparation des espèces dans les genres alliés de l'alliance Zygopetalum, qui inclut Bollea, Chondrorhyncha, Huntleya, Kefersteinia, Pescatorea, Warczewiczella, Zygopetalum et maintenant Zygosepalum est considéré par beaucoup comme étant une question d'opinion individuelle.
Conséquemment, les espèces ont été réarrangées fréquemment au cours du temps. une indication de la façon dont les genres sont étroitement liés est l'hybridation naturelle entre Pescatorea klabochorum et Bollea coelestris.

Origine et habitat

La répartition pour le Genre Pescatorea est très limitée. Le genre est confiné à des habitats similaires du Costa Rica, de Panama, de Colombie et d'Equateur.

Climat 

Toutes les espèces sont rencontrées dans les climats de forêts humides tropicales à des altitudes modéremment hautes.

Recommandations culturales 

Lumière : de 20000 à 40000 lux. bien que quelques cultivateurs recommendent une lumière proche de 50000 lux. La lumière doit toujours est diffuse; les coups de soleil sur les feuilles peuvent causer de sérieux dommages. Pescatorea peut accepter plus de lumière lorsque les températures sont appropriées pour les espèces, l'hygrométrie haute et une excellente circulation d'air.

Températures : Les espèces requiert généralement une température constante toute l'année étant donné que le climat de la plupart des habitats naturels présentent de très faibles variations saisonnières uniquement quand elles poussent à des altitudes plus élevées.
Quelques cultivateurs suggèrent des hivers moins chaud (10°C). Ce régime est à préconiser lorsqu’on ne sait maintenir une température constante toute l'année.

Hygrométrie: très élevée, de 80 à 90%. Si une brumisation est utilisée pour rafraichir la serre/véranda, Pescatorea en bénéficiera en étant placé là où il sera exposé aux brouillards de dérive. Les plantes cultivées seront plus saines quand une grande humidité est combinée avec une excellente circulation d'air.

Eau : les plantes doivent rester humides toute l'année. Les espèces ne présentent pas d'organes de réserve. et sont assez intolérantes à la sécheresse.
L'eau doit être légèrement réduite si les températures plus basses sont préconisées pour certaines espèces. L'eau ne doit pas persister dans les nouvelles pousses ou hampes florales; elles sont fortement sujettes à la pourriture, particulièrement quand elles sont exposées à des températures stressantes.

Fertilisation : 1/4 de la dose recommandée tous les 2 ou 3 arrosages, cependant, la 1/2 de la dose recommandée peut être administrée tous les 15 jours ou mensuellement.

En culture en sphaigne, une solution très diluée d'un engrais organique (1 cuillère à thé pour 4 L.) peut être appliquée par voie foliaire à chaque arrosage. Lorsque la mousse est toujours en vie, elles produit normalement suffisamment de nutriments pour la plante et l'engrais sera fortement réduit.

Période de repos : Avec de légères modifications, les conditions de croissance doivent être maintenues toutes l'année.

Substrat : un substrat qui laisse les racines humides mais pas détrempées.
La sphaigne est excellente, procurant une humidité ainsi que l'Osmonde, ou des morceaux de fougère arborescente.
Les Pescatorea tendent à dépérir lorsqu'ils sont confinés dans des pots de toutes sortes et particulièrement dans des pots remplis d'écorces. Cependant, quelques cultivateurs rapportent une excellente croissance dans des pots emplis de perlite.
Les plantes devront être rempotées exceptionnellement, et seulement lorsque les nouvelles racines commencent à apparaitre. Les plantes ont la notoriété d'être lentes pour récupérer si les racines sont endommagées.

Notes diverses : Une note importante sera accordée aux conditions de culture afin de maintenir la plante vivante et productive.

Descriptions de la plante et des fleurs

Les Pescatorea sont des orchidées sympodiales, épiphytes, sans pseudobulbes, qui produisent de nombreuses pousses formant des touffes denses quand elles croissent bien. Les nouvelles pousses arrivent directement de la courrone racinaire.
Les feuilles sont molles et fragiles, persistantes, pliées le long de la veine centrale, distiques, et lâchement arrangées dans les pousses ouvertes. Le nombre de feuilles dépend de la santé de la plante et de sa vigueur.
L'inflorescence est courte et inhabituellement mince. Les multiples inflorescences sont uniflores, émergeant des bourgeons axillaires des feuilles proche de la base de la plante.
Les fleurs sont voyantes, recourbées, de texture dure, parfumées, de longue durée.



Problèmes foliaires possibles:

Feuilles brunies: probablement dûs à un manque d'eau. Pescatorea est inhabituellement sensible à la sécheresse, particulièrement si le degré de salinité est élevé. Rincer le substrat régulièrement pour prévenir une trop grande salinité.

Chute des feuilles: résulte lorsque la plante est stressée par des conditions de croissance inadéquates. Il faut donc rescpecter scrupuleusement les conditions de croissance préconisées.

Araignées rouges: causent fréquemment des dommages aux plantes, rendant délicat le maintien de bonnes conditions sanitaires.

Sources

  • Orchid Species Culture; Pescatorea, Phaius, Phalaenopsis, Pholidota, Phragmipedium, PleioneMargaret L. Baker, Charles O. Baker; Timber Presse, London; 1991.
© Bertrand Lerot
 
Back to Top